Основная информация

 

Tout débute avec le grand exode des Russes blancs, chassés de Russie par la révolution bolchevique de 1917 et la guerre civile qui en découle.

Beaucoup d’entre eux arrivent à Marseille au début des années 1920 en provenance de la mer Noire, de Constantinople ou de Gallipoli…   

Ceux qui décident de rester à Marseille sont pour la plupart logés, dans un premier temps, dans les baraquements du Camp Victor-Hugo (situé dans le quartier Saint-Charles).

La première chapelle de la Résurrection du Christ se trouve sur un des bateaux ancré dans le port (probablement le «Tsarévitch Georges»  de la compagnie Ropit). 

La communauté se rattache rapidement à la juridiction de l’Eglise orthodoxe russe hors-frontières  (E.o.r.h.f.) suite a la scission avec le Patriarcat de Moscou.

Au désarmement du navire, la chapelle est transférée dans un local à terre, rue Neuve-Sainte-Catherine 13007 Marseille, puis quelques années plus tard, dans un local rue Roussel-Doria 13004 Marseille. A cette dernière adresse, une « cantine » adjacente sert de salle  de réunion aux paroissiens à la fin des offices.

En 1941, une scission interne provoque la création de l‘association cultuelle Saint-Georges et le transfert de l’église dédiée à Saint Georges à son adresse actuelle, 16 rue Clapier 13001 Marseille.

En 1952, l’association devient propriétaire du local puis en 1989, de l’appartement paroissial situé au dessus.

En 2015, l’église Saint Georges passe sous la juridiction du Patriarcat de Constantinople au sein de l’Archevêché des églises orthodoxes russes Quelques paroissiens ayant eu ou ayant un role majeur dans le fonctionnement de l'association St Georges .               Abramoff / Andgouladze / Chakhovskoy  /Daniloff / de Grigorieff / Firsov  /Geyer / Goudz / Ivanoff / Kabloukoff /         Kotenkoff / Koutcherenko /Kovaleff / Lafage / Louchkoff / Milovidoff / Ordioni /Ramouchkeevitch / Sekatcheff / T         Terakopiantz / Wsevolojsky.                                                                                                                                                                Madame Irene Maiorova veuve Dupuy, a fait un don important  dans le cadre de sa succession en Europe.                                                                                                                  

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square